L’Art en pleine mutation avec le e-commerce

Le mariage entre l’Art et le e-commerce

L’e-commerce et l’art sont en train de réussir leur mariage, en 2020, les ventes d’art en ligne pourraient atteindre 9,58 milliards de $. Cette tendance de fond dynamise le marché de l’art qui voit arriver de nouveaux concepts, tous plus originaux les uns que les autres :

Christie's

  • Artprice est une banque de données de l’art publiant les tendances du marché de l’art
  • Wondereur est une plateforme numérique avec la mise en vente d’œuvres d’art en provenance de galerie d’art
  • Artviatic est la marketplace de l’art entre particuliers et professionnels
  • Artsper dans la lignée des startups a développé son site e-commerce dédié à l’art contemporain face aux sites d’enchères en ligne comme Christie’s
  • Lot privé propose la vente d’œuvre certifiée et authentifiée par des experts à prix fixe, avec sa plateforme en ligne
  • Kazoart est une galerie d’art en ligne qui permet de se procurer des œuvres d’art à des prix accessibles, concernant des artistes choisis par des experts de l’art.

Kazoart

Dans les grands classiques des sites d’art on retrouve forcément les sites d’enchères en ligne, comme Lavacow, lauritz pour ne citer qu’eux. Les galeries choisissent également la vente en ligne pour suivre le mouvement. Tous ces acteurs se partagent les parts de marché de l’art et chacun a sa spécificité et sa spécialité : l’ancien, le contemporain, le moderne etc.

Les collectionneurs et les passionnés d’art ont la possibilité de choisir la plateforme qui leur convient, en fonction de leur préférence pour un courant artistique. Les acheteurs d’art en ligne privilégient ainsi différents canaux d’acquisition : comme par exemple les réseaux sociaux, pour acheter des œuvres d’art. En effet, les réseaux sociaux sont fortement utilisés par les galeries en ligne, comme vecteur d’achat auprès des amateurs d’Art, adorant l’art contemporain, par exemple. C’est pourquoi la France, sur l’art contemporain, se situe au 4ème rang mondial derrière les Etats Unis et Paris demeure la capitale des tableaux anciens et des objets décoratifs de type vintage.

Lauritz

 

Fort de ce constat, quatre tendances se profilent en 2017, relative au marché de l’art et au mode de consommation.

Des amateurs d’art de plus en plus jeunes

La première tendance : la cible des amateurs d’art rajeunit. Il s’agit dès lors d’un public âgé de 18 à 35 ans, adeptes des plateformes numériques qui achètent en ligne ou recherchent des informations sur les artistes et leurs œuvres. Ce jeune public aime l’ancien et préfère les sites e-commerce du marché de l’art aux sites d’enchères en ligne. Il recherche également l’originalité des œuvres, voire une certaine authenticité, pour acquérir des peintures, des sculptures ou tout objet d’art unique.

Vos concurrents convertissent plus que vous ! Contactez nous pour booster votre conversion

En deuxième position, les collections effet de mode et initiatrices de vente

Les maisons de vente d’enchères vendent des objets de collection, ayant appartenu à des célébrités. De ce fait, la demande a fortement augmenté et les collectionneurs sont toujours à l’affût d’anciens objets, symboles d’icônes et des stars. Les campagnes de publicité en ligne se multiplient sur les ventes de collection, permettant de collecter et d’organiser des thématiques précises sur les collections.

Enfin, l’art féminin reprend ses lettres de noblesse

Exposition collective de peinture

L’année 2017 promulguent les artistes féministes, à travers de nombreuses expositions, comme, le cas de « Eve en liberté » qui présente une exposition collective de peintures d’artistes féminines, à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes. Ainsi, les artistes féminines sont reconnues dans le monde de l’art et des musées.

En quatrième position, le marché de l’art à la découverte d’autres cultures

Le marché de l’art tourne son regard vers l’art africain pour sa diversité et ses spécificités avec des pays comme l’Afrique du Sud, le Nigeria, le Ghana et le Maghreb. L’art contemporain cubain s’ouvre aussi à l’international pour le plaisir des passionnés par Cuba, notamment au marché américain. Toutefois, l’Inde également  est toujours aimée pour son artisanat et ses arts divers et variés. Puis, la Perse qui regorge d’artistes à découvrir et à révéler au public, friand de ce pays.

 

Et vous, avez vous déjà acheté de l’art en ligne ? Quelle à été votre expérience ? 

Like it ? Share it !
Ludovic Passamonti - Directeur Associé
Author

Diplômé de l’ESG et travaille dans le web depuis 14 ans. Il a défini et mis en oeuvre des stratégies internet et e-commerce pour des grandes marques comme des PME, en agence web, puis en tant que consultant e-commerce freelance.
Co-fondateur de Skeelbox. Il intervient régulièrement dans des conférences, et séminaires.

Plus d'articles de cet auteur
Stay in touch :
Laisser une réponse